Accueil Recherche Imprimer Imprimer Page précédente Page suivante Aller au contenuHaut liens d'évitement et raccourcis clavier Droits de copie Aller au menu
Design : Css-faciles & RankSpirit

Ce texte est extrait du site www.theatrons.com

La sincérité de l'acteur

"Vous devez pensez, lutter, sentir et agir en communion avec votre personnage"

Extraits choisis de "La formation de l'acteur" de Constantin Stanislavski

Le théâtre, en raison de son côté de son côté spectaculaire et de sa notoriété, attire beaucoup de gens qui ne veulent qu'exploiter leur beauté ou faire carrière. Ils profitent de l'ignorance du public, de son goût faussé, des caprices, des intrigues, des faux succès et de tant d'autres moyens qui n'ont aucun rapport avec l'art. Ces exploiteurs sont des ennemis mortels de l'art. Nous devons user avec eux des mesures les plus strictes, et si nous ne pouvons les changer, il faut leur faire quitter les planches.

...

- Votre cabotinage est remédiable, mais les fautes des autres revèlent une démarche consciente qui est loin d'être facile à redresser ou a extirper de l'acteur.

- Qu'est-ce que c'est ?

- C'est l'exploitation de l'art.

- En quoi cela consiste ? Demanda un élève.

- En ce qu'a fait Sonia Véliaminova

- Moi ! La pauvre fille fit un bond. Qu'est-ce que j'ai fait ?

- Vous nous avez montré vos petites mains, vos petits pieds, votre charmante personne, parce que vous étiez à votre avantage sur la scène, répondit le Directeur.

- C'est affreux ! Je ne savais pas !

- C'est toujours ce qui se passe quand les habitudes sont trop enracinées.

- Alors pourquoi m'avez-vous fait des compliments ?

- Parce que vous avez de forts jolies mains et de jolis petits pieds.

- Alors, qu'y a-t-il de mal ?

- Le mal, c'est qu'au lieu de jouer Katherine, vous avez fleurté avec le public. Shakespeare n'a pas écrit "La mégère apprivoisée" pour qu'une élève du nom deSonia Véliaminova puisse montrer au public ses petits pieds ou flirter avec ses admirateurs.
Shakespeare avait autre chose en vue, qui vous est resté étranger et, en conséquence, n'a pas passé la rampe. Malheureusement notre art est fréquemment exploité à des fin personnelles. Vous avez voulu montrer votre beauté ; d'autres recherchent la popularité ou le succès, ou veulent faire une  carrière.

...

Les conditions de notre activité théâtrale, la publicité attachée à l'acteur, notre subordination au goût du public et le désir qui en résulte d'employer tous les moyens pour impressionner, tous ces stimulants professionnels s'emparent bien souvent de l'acteur, même lorsqu'il joue un rôle bien établi. Ils n'améliorent pas la qualité de son jeu, bien au contraire ils le poussent à s'exhiber et l'enferment dans ses clichés.

D'où provient cet extrait de texte ?

Cette section, tente de résumer les grandes lignes de la pensée de Stanislavski. Vous trouverez dans le menu de gauche les différents thèmes que j'ai extraits de sa lecture :

Ces diverses pages sont des compilations d'extraits du livre "La formation de l'acteur" disponible chez plusieurs éditeurs : Pygmalion, Petite bibliothèque Payot, Payot.

Si les extraits proposés ici sont parvenus à vous intéresser, je vous recommande vivement la lecture du livre complet. Ecrit comme une semi-fiction, il raconte le parcours d'un jeune étudiant au sein d'un école de théâtre. Le Directeur, Tortsov, y distille ses leçons avec fermeté, amour et humour et sert de porte-parole à Stanislavski.

Cette méthode de présentation originale permet de suivre la "leçon" de Stanislavski comme si l'on était son élève. A travers des exemples choisis pour leur intérêt, Stanislavski donne son point de vue sur les principaux obstacles à éviter en tant qu'acteur et sur la méthode à suivre pour réussir ses interprétations.


L'encyclopédie du théâtre