Accueil Recherche Imprimer Imprimer Page précédente Page suivante Aller au contenuHaut liens d'Ãf©vitement et raccourcis clavier Droits de copie Aller au menu
Design : Css-faciles & RankSpirit

Ce texte est extrait du site www.theatrons.com

La rigidité

Un ton sec et un balai dans le ... Que vous arrive-t-il ?

Garde britanique
Les gardes du Buckingham
Palace ont pour principale
mission d'empêcher que les
lions ne rentrent dans
la Reine. Comme il n'y a pas
de lions à Londres, ils ne
fichent rien de la journée.

D'habitude, vous n'êtes pas comme ça. Mais, pour une raison mystérieuse, dès que vous êtes en scène, vous voilà transformé en Robocop : gestes brusques et saccadés, débit rapide et ton sec, vous ne vous reconnaissez plus.

A la troisième répétition, les autres acteurs ont commencé à vous lancer quelques remarques agacées : pour qui vous prenez-vous ? Pourquoi cet air supérieur et distant ?

Ne voient-ils pas que vous êtes aussi gêné qu'eux par cette attitude ? Ce sourire figé qui se plaque comme un tic nerveux sur votre visage est un appel au secours : souriez-moi à votre tour, détendez-moi, rassurez-moi...

Mais personne n'entend. Plus vous vous raidissez, plus vous les agacez. Plus vous percevez cet agacement, plus vous vous raidissez.

Reprenez à zéro

La façon la plus simple de casser cette machine infernale est de jouer la franchise. En demandant de l'aide au metteur en scène et aux autres acteurs, vous vous rendrez accessible, sympathique, humain.

Après tout, vous êtes là pour apprendre et pour progresser, comme tout le monde.

Commencez par pratiquer les exercices de relaxation proposés sur la page "le rire nerveux".

Après quelques respirations, expliquez en détail ce qui se passe en vous : quand je prends la parole, je sens une raideur dans la nuque, ma respiration et mes membres se bloquent. Je voudrais faire passer de la douceur, j'essaye de toutes mes forces, mais mon corps ne m'obéit pas. Je suis prisonnier de moi-même. J'ai bien compris en quoi consiste mon rôle, mais je ne parviens pas à l'exprimer. Aidez-moi.

Vous serez sans aucun doute stupéfait de constater comme cette nouvelle attitude va changer le regard que l'on portait sur vous. Ceux qui vous snobaient oseront désormais vous accorder des sourires encourageants (et sans doute admiratifs). Votre franchise et votre courage auront fait mouche.

Développez la douceur

Quitte à rencontrer, pendant un moment, les problèmes de "l'extrême discretion", développez votre douceur. Baissez le ton, mettez-vous en retrait, enveloppez vos répliques dans le miel et dans le sucre.

Economisez-vous : votre puissance naturelle n'aura que plus d'impact si vous la distillez à petites doses. Il suffit d'une intonation appuyée dans une phrase de cinquante mots pour que l'on devine le lion qui sommeille sous l'habit soyeux du chaton.

La vraie force est une force tranquille. Soyez tranquille, votre force est là, prête à s'exprimer. Elle se devine sans qu'il soit nécessaire de la montrer.

Question sport, vous pourriez peut-être essayer le yoga ?

Investissez sur l'amour

Projetez des pensées positives sur les acteurs qui vous entourent et projetez-en sur vous-même. Quand un autre acteur réussit sa prestation, faites-lui part de votre admiration. Si l'un d'eux vous agace, cherchez ses qualités et polarisez-vous sur elles.

Quand vous progressez, constatez-le, félicitez-vous. Prenez note de chaque pas (même minuscule) qui va dans la bonne direction.

Si vous ne parvenez pas à progresser sur une réplique ou un geste, continuez à solliciter l'aide des autres et remerciez-les chaleureusement quand ils acceptent de vous aider.

Ah ! Je vois que votre sourire est plus doux, maintenant. Ça a l'air de marcher !


L'encyclopédie du théâtre